Mode de classement :


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 



Nombre de chants disponible : 452

Retour

Imprimer

Job 19.25s: C'est Jésus, mon Rédempteur: Jesus, meine Zuversicht: EG 526

JESUS,MEINE ZUVERSICHT UND MEIN HEILAND 
   RA 1O2  EG 526 Job 19.25s(spätere Form:)
 1.
 C'est Jésus, mon Rédempteur°, 
 le Sauveur en qui j'espè°re°!/ :|]
 Je le sais  du fond du coeur°
 et Lui veut qu'à lui j'adhè°re°!+ 
 Quel que soit le désarroi° 
 que la mort suscite en moi°!
 2.    
 Mon Sauveur est bien vivant°:
 par lui je verrai la vi°e°./ 
 Je ne crains plus maintenant°
 ni la mort ni l'agoni°e°. + 
 Christ peut-il abandonner°
 l'un des siens à lui liés°?
 3.
 A lui je demeure uni°
 par les liens de l'espéran°ce°:/
 Dans sa forte main j'ai mis° 
 la mienne avec confi an°ce°, + 
 pour que pas même la mort°
 ne m'arrache de son Corps°!
 4.
 Dans la chair il me faudra°
 retourner à la poussiè°re°,/ 
 Mais lui me ranimera°
 de la cendre et de la ter°re° +
 pour me mettre à son coté°,
 vivant pour l'éternité°!
 5.
 Tout mon corps est faible et nu°
 sur la terre où il le res°te°!/ 
 Renaissant pour le salut°,
 il sera rendu céles°te°: + 
 Mon être semé mortel°
 revivra spirituel°!
 6.
 Vous, les membres de son Corps°,
 Christ sait vous porter sans ces°se°,/
 il vous arrache à la mort°
 et met fin à la tristes°se°! +
 La trompette sonnera°  (I Thes 1.4,16s)
 et Christ vous transformera° .    
7.
 Renonçons dès à présent°
 aux terrestres convoiti°ses°/
 et fi ons -nous fermement°
 au seul vrai chef de l'Égli°se°°! + 
 Optons pour un avenir°
 qui réponde à nos désirs°!

D'après: Jesus, meine Zuversicht Job 19,25s
De: Otto von Schwerin (1644)1653

Version Allemande:
D'après : Jesus, meine Zuversicht (mél -ci-dessus la forme simple postérieure)
De: Otto von Schwerin 1653
EG: 526  RA: 102

  Mél: Jesus, meine Zuversicht,
       RA 1O2;EG 526;NCTC 212;AL 34-15
  chez Johann Crüger 1653,1704,1899
       Berlin 1653. Johann Crüger
       1,18 653. 17O4. 1899
  Text Otto von Schwerin(1644)1653
  En français: Georges Pfalzgraf <1992 
  
 * La reprise de la mélodie du premier 
   couplet dans le second est une tacite
   invitation à y pratiquer l'ALTERNANCE: 
   Le groupe choral entonne le choral 
  et l'assemblée prend la relève et poursuit 
  le chant jusqu'à la fin de la strophe: on
  peut s'en contenter avec la mélodie plus
  récente,simplifiée!
 * L'assemblée ne se fatiguera pas quel 
  que soit le nombre de strophes, compte 
  tenu de la pause initiale prise en charge
  par un groupe choral qui entonne en
  principe avec compétence. N'abandonnons 
  pas trop vite ce qui est constructeur et
  efficace. GP
 
  
 
   
           
Administration 19-11-2017 : 509 visiteur(s)
1112347 visiteurs au total