Mode de classement :


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 



Nombre de chants disponible : 452

Retour

Imprimer

(A) NOTRE PERE EG 186, forme grégorienne (B) la forme fériale (en semaine) du Pater Noster

 (A)  LE NOTRE PERE EG 186 d'après une forme grégorienne avec un ambitus
      allant du fa au sib.:    
    NOTRE PERE qui es  aux Cieux°:(fasol lasol la sib la la °): 
  1 Que ton Nom soit sanctifié°! (la la la sol lasolfa°!)  
  2 Que ton règne vienne°!(sol sol fasol lasol°!)
  3 Que ta volonté soit faite| (la sib lalala sol fafa|
    sur la terre comme au Ciel°! (sol fa solsol fa la sol°! 
  4 Donne -nous aujourd'hui (fasol la lalala .. 
    notre pain de ce jour°! (solla sib lasol fa°!)
  5 Pardonne -nous nos offenses°, (sollasol sol fa fasolsol°,..
    comme nous pardonnons aussi..(lala la lalasib lala ..  
    à ceux qui nous ont offensés° (la la la sol la solfafa°.)
  6 Et ne nous soumets pas  à la  tenta tion°,..
   (fa sol sol solsol..sol fa sol la sol sol°, ,)
  7 mais délivre -nous du  mal°! (fa réfasol -la sol fa°! 
  + DOXOLOGIE aussi du EG 186 adaptée en français:
    Car c'est à toi qu'appartiennent le règne,)..
    fa...fa..fa sol...fa fa fa..fa...fa solsol)
    la puissance et la gloire| pour les siècles des siè  -cles°
   (fa sol la...sol la..sibla| la...sol..fa fa..ré.. fa-sol sol°!)
    [R. A°men°!(fa°sol°!]                     
               Adaptation en français: Grges Pfalzgraf(31/05/2014)
  *********************************************************************
  INTRODUCTION: (jeudi saint =début du vendredi saint: etc)
  - Par une instruction salutaire |(sol sol solsolsol solsolsolfa)..
  et formés par une divine institution..(fa solla la lala lala sollasolfa,..)
  nous osons dire: (sol fasol lasol:)
 (B)* LA FORME SIMPLE FERIALE (utilisée en semaine avec son ambitus fa-la 
      fut très utilisée,adapté au 16.-17è s dans l'Allemagne Protestante.
  - NOTRE  PERE qui es aux cieux°: (fasol lala sol la sol fa°:)      
  1 que ton NOM soit sanctifié° . (sol sol sol sol falasol°)
  2 Que ton règne vienne° .(la la solla solfa°)
  3 Que ta volonté soit faite|  (la la lalasol la solfa|..                           
    sur la terre comme au Ciel° . (sol sol lasol fa la sol° .) 
  4 Donne -nous aujourd'hui|notre pain de ce jour°
   (fasol -la...lasol...fa| solfa sol..fa la sol°;)
  5 Pardonne -nous nos offenses°,| (fasolla -la sol lasolfa°|..
    comme nous pardonnons aussi°|..(solfa sol lasolla solsol°,|.. 
    à ceux qui nous ont offensés° .(sol fa sol la sol solfasol°)                    
  6 Et ne nous soumets pas| à la tentation°,(ré fa sol solla sol|sol fa solsolfa°)   
  7 mais délivre -nous- du mal°! (fa fasolsol -la sol fa°! 
  + DOXOLOGIE (B)originaire de LEIPZIG de 1581(RA 40 rot:)
    Car c'est à toi qu'appartiennent le règne°,|(fa fa sol la lalalala sol lala°,
    la puissance et la gloi -re|pour les siècles des siè -cles°!
   (la..la sib..la..sol sollala|la...la...la fa..sol la-solsol°!
 [R. A°men°! (fa°sol°!)]
             Adaptation en francais Georges Pfalzgraf(~2001) 2O10-12 revue                  
  ************************************************************************
 * Cette forme (B) fut tès utilisée au 16.-17.s dans l'Allemagne Protestante.
 * OBSERVATION: Que signifie la formule musicale introduisant dans les NP latins
  la demande 6 suivie de la 7 dans des offices secondaires de prière? Elle
  commence par les notes "ré fasolsol lasolsol fasolsol-fafa" qui correspondent
  à la formule musicale "Per omnia saecula saeculo-rum" R. Amen- (fa fa-sol).
  A mon sens,elle introduisait un NP dit en silence ou à voix basse et dont la
  6è demande introduisait la conclusion. Les NP en silence mettent,à mon sens, un
  frein à la multiplication des offices monastiques où le nombre de NP finit par 
  dépasser celui que la Didache chap.VIII(Doctrine des 12 Apôtres VIII) propose,
  à savoir: 3 NP par jour(matin,midi et soir) en suivant le texte de l'Evangile 
  Mat 6.9-13. 
     On se rend ainsi compte que les liturgistes de Nüremberg et Leipzig avaient
  bien saisi le problème quand ils se sont mis à l'oeuvre pour aboutir à des NP 
  commençant au début: ces NP ont englobé toutes les demandes et se terminent par 
  une doxologie selon l'usage antique. GP 2012

D'après: NP 186 (A) d'apr.une forme grégorienne / (B) selon la forme fériale(simple)
De: Mat.6,9-13 (A) un NOTRE PERE grégorien simple; (B) férial (simple en semaine)

Version Allemande:
D'après : (B) Vater Unser, (der du bist) im Himmel(1581) /Pater noster qui es in coelis grégorien (A)
De: Pour les doxologies voir EG 186 (A) et pour (B): Leipzig de 1581 (RA 40 rot)
EG: 186  

  *'  La mélodie solennelle LATINE classique est en face de celle du EG 186 
  ci-dessus de 1973 plus mélodieuse.
  **' L' AMEN ici, lorsque le Notre Père et la doxologie sont chantés par
    l'Assemblée, pourrait être omis ou laissé acultatif.
      Evitons pourtant de multiplier l'Amen à la fin: il ne signifie pas qu'on 
    est arrivé à la fin: Dieu entend très bien: Mat 6.7: "En priant ne
    multipliez pas de vaines et inutiles paroles comme les païens
    qui s'imaginent que c'est à force de paroles qu'ils seront exaucés":(d'après
    l'allemand de Luther, au 16è s) voir aussi Rm 18.27; Es 1.15; Sir 7.14 . 
    **" Le NOTRE PERE, comme d'ailleurs toute prière, ne veut pas être réduit à
    un monologue du dirigeant, car cela réduirait la fonction du peuple à un rôle
    passif de simples auditeurs. C'est l'assemblée toute entière qui célèbre,sous
    la direction d'un dirigeant compétent pour cela. GP
 
   
           
Administration 28-06-2017 : 44 visiteur(s)
949158 visiteurs au total