Mode de classement :


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 



Nombre de chants disponible : 452

Retour

Imprimer

Astre illuminant le monde: Licht,das in die Welt gekommen EG 554

  LICHT,DAS IN DIE WELT GEKOMMEN RA 183
  (EG 554 mél de 1854) Signes rythmiques 
  selon la mél.origin.de Heinrich Albert(i)
  de 1642: Gott° des Him-mels der Er°de
     fa° sol la-do sib la-fa mi ré°do
     ré° mi fa° sol la sol°fa°.   :|]
     fa° sol la-do sib la-fa mi ré°do
     ré° mi fa° sol la sol°fa° +
     la° mi fa-la sol fa-mi ré mi°. 
     fa° sol la-sib la sol-fa sol fa°.
  1. 
  As°tre illu-minant- le mon°de 
  de° ta gloi°re et ta splen°deur°.,/ :|]
  de° lumiè-re tu- l'inon°des,
  le° libé°rant de la° peur° + 
  A° toi viens- nous at-tirer°. 
  et° bientôt- le mon-de entier°!
  2. 
  Fais° trouver- à l'E-vangi°le 
  un° sincè°re accueil par°tout!/ :|]
  Qu'on° t'enten-de, qu'on- jubi°le,
  qu'on° fléchis°se les ge°noux; + 
  D'un° grand nom-bre ouvre- le coeur°.,
  qu'ils° s'éloi-gnent des- erreurs.!
  3. 
  Viens° bâtir- la Vil-le Sain°te,
  y° guérir° les coeurs bri°sés/ :|]
  Et° fais vi-vre dans- ta crain°te 
  ceux° que tu° as rache°tés; + 
  Ma°nifes-te le- salut°.
  pour° qu'il soit- partout- connu°.!
  4.
  Toi°,l'Epoux-, parcours- la ter°re 
  et° répands° y la clar°té./ :|]
  Mets° un ter-me à la- misè°re 
  où° nous plon°ge le pé°ché; + 
  Il°lumi-ne dans- ton Corps°.
  tou°te vie- du Sud- au Nord°.!

D'après: Licht,das in die Welt gekommen RA 183
De: Ewald Rudolf Stier (1800-1862)1827

Version Allemande:
D'après : Licht,das in die Welt gekommen RA 183 . ci-dessus: EG 554 !
De: Ewald Rudolf Stier 1827
EG: 554  RA: 183

  Mél: Gott° des Him-mels und- der Er°den,
       RA 183;233;EG 554!;445!;AL 45-O4
   de: Heinrich Albert(i)1642,/1854!:
      [celle de de 1854 est encore en usage en France]. 
   ou: Komm,o komm,du Geist des Lebens EG 134 
       Meiningen 1693 toute simple en noires.
  Texte en français: Georges Pfalzgraf <1980) 
  ALTERNANCE:
  -  Ce choral dont le texte et la mélodie remontent
  à Heinrich Albert(i)1642, commencent par deux 
  couplets dont le second reprend la mél.du premier:
  cela invite à les antiphoner. L'assemblée poursuit
  ensuite le chant dans notre cas jusqu'à la fin de la
  strophe! [Cette façon de procéder rend déjà un 
  grand service au point qu'on peut s'en contenter si
  elle se sent assez sûre pour ne pas dérailler.] 
  - Il vaut mieux que le groupe choral la rejoigne à + 
  pour le couplet final.Autrement dit:
  - La strophe se terminant par un couplet dont les
  deux vers se terminent par la même rime,on peut y 
  voir un indice significatif: il suffit que le groupe
  choral prête son concours au signe + en ajoutant ses
  propres voix à celles de l'assemblée pour la soutenir
  et la renforcer! GP
 
   
           
Administration 19-11-2017 : 534 visiteur(s)
1112372 visiteurs au total