Mode de classement :


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 



Nombre de chants disponible : 452

Retour

Imprimer

LA CONFESSION de toute langue (Phil 2.5-11): Jésus,le Christ,de rang divin

 LA CONFESSION de toute langue (Phil 2.5-11) 
   (!) Mél.RA 98!; EG 103; RA 11o; NCTC 380 
 [Peut aussi être chantée sans les alléluias:
 sur la mél. RA 110; !=EG 100:y adapter le rythme]
 Se chante tercet après tercet: EG 100(RA 110)
 entre un soliste ou des voix de femmes de même
 timbre et le reste de l'assemblée:
 1. (selon Phil 2.5-11)
   Jésus le Christ°,de rang° divin°,
   parmi -nous n'a° voulu en° rien° 
   être l'égal° du Dieu très° saint°!/
 2.
   Il s'est lui -mê°me dé°pouil°lé:
   Semblable à nous°,il s'est mon°tré° 
   le Serviteur° tout dévou° é°/
 3.
   Obé issant°,gardant° la foi°,
   toujours soumis°, il s'abais°sa° 
   jusqu'à la mort° sur une° croix°!/
 4.
   Et c'est pourquoi°,pour l'é°lever°,
   il plut à Dieu° de confé°rer°  
   le Nom suprê°me au bon Ber°ger°:/
 5.
   Devant Jésus° qui a° souffert°,
   s'inclinera° tout l'uni°vers°, 
   le ciel, la ter°re et les en°fers°,/
 6.
   et toute lan°gue annon°cera°
   que le Seigneur°,Jésus,Christ°-Roi° 
   pour Dieu,le Pè°re règne°ra°!/ (+)
 7.
   La GLOIRE est à° l'uni°que DIEU°.:                  
   au Père et Fils° et Saint Es°prit°, 
   jusque dans les° temps infi°nis°!
  R. A°+men°;!(do#° ré°!)
 ......................................  
   Dans le temps de la Passion (les 2 
 semaines avant Pâques et même ces 2 
 dimanches on omet le Gloria Patri qui
 n'était pas officialisé avant le concile
 de Nicée-Constantinople(325-381)   
   Une autre raison vient s'y ajouter: le
 dimanche des Rameaux, est lue comme épître
 Phil 2.1-11. Un principe ancien cherchait à
 éviter les doublets ..!(GP)    

D'après: Ph 2,5-11: la Confession de toute langue (v11)
De: Paul l'apôtre Ph 2.11s et mis en vers par Georges Pfalzgraf < 1970
EG: 103.1  RA: 563

MEL: RA 98 =EG 103 Gelobt sei Gott im höchsten Thron:
     NCTC 380; AL 32-02
Sans les ALLELUIAS dans la "Crande Semaine"=
     la semaine sainte (die Karwoche)
 Ou: NCTC 211 = AL 34-04; O filii et filiae
       "Chrétiens,chantons le Dieu vainqueur"
     (les st.s'y terminent par un seul alléluia;
     à omettre durant la Semaine sainte dans la
     la tradition occidentale)
Texte en français: Georges Pfalzgraf 1970/2OO9/201O 
 **  "BENI" (béni: en hébreu: "barouch" =Béni est": 
     il est rendu non par eulogèmenos="être béni";
     mais par:"eulogètos" dans la SEPTANTE et le NT
     grec: à ne pas confondre avec la forme passive:
     "eulogèmenos!
Dieu étant la source de toute bénédiction, il bénit
  en offrant sa bénédiction  et en retour il est 
  béni par des bénédictions-louanges des Peuples dans
  l'ALLIANCE.
  -  Le qualificatif "eulogètos" est appliqué au Père
  et Créateur (en Rm 1.25 cf Lc 1.68;Mc 14.61;2 Co 1.3;) 
  et au Fils (en Rm 9.5!). En latin(et dans la Vulgate),
  il n'y a qu'un seul terme: "benedictus" employé dans
  les deux sens à la fois,sans pouvoir permettre une
  une claire distinction. Voir aussi RA 32;98;563;=
  EG 23;103;364;GP

Ce texte peut se chanter dans l'ALTERNANCE entre des
femmes (ou des hommes) et l'assemblée,strophe après 
strophe à /;
  * Le Gloria Patri(dans la strophe 7) est omis durant
    les 2 dernières semaines avant Pâques et notamment
    le dimanche des Rameaux où Phil 2.15 est lu comme
    épître.
[Le Gloria Patri fut officialisé au concile de Nicée-
Constantinople(325-381) pour contrer les diverses et 
nombreuses gnoses des premiers siècles. 
Un principe des célébrations consiste à éviter les
doublets.GP
   
  



    
 
   
           
Administration 18-10-2017 : 38 visiteur(s)
1011959 visiteurs au total